Plusieurs postes sont disponibles chez Nmédia!Amène ton talent, on fournit le plaisir!
Commerce en ligne pour le commerce de détail : des subventions à l'horizon

Commerce en ligne pour le commerce de détail : des subventions à l'horizon

5 avril 2017Par Laurence Blanchette
Catégorie :

À l’ère du numérique, les commerçants de détail doivent s’adapter aux changements technologiques et, plus souvent qu’autrement, ils doivent considérer le commerce en ligne comme stratégie d’entreprise. Toutefois, il peut être très coûteux de mettre en place les plateformes Web pour ce type de commerce. D'ailleurs, soulignons que l'e-commerce est responsable du tiers des dépenses québécoises.

Ceci dit, le gouvernement du Québec a décidé d'aider les entrepreneurs québécois à prendre un virage numérique. Le 19 mars dernier, il a annoncé une subvention de 4,63 M $ au CQCD (Conseil québécois du commerce de détail) pour aider les entreprises québécoises qui souhaitent adapter leur entreprise à l’ère du numérique.

[img]ecommerce-1.jpg|500|center|false|Commerce en ligne pour le commerce de détail : des subventions à l'horizon|[/img]

Un exemple de réussite : 45 000 $ pour soutenir une équipe de cheerleading

À l’été 2014, Chantal Paquet de Québec, une passionnée de cheerleading, a reçu du financement pour la somme totale de 45 000 $ par le Futurpreneur Canada et la Banque de développement du Canada. Madame Paquet avait déjà des locaux pour son entreprise, mais voulait se positionner sur le Web.

Cette somme lui a permis d’ouvrir une plateforme de commerce en ligne pour sa compagnie Chik Loisirs/Diva Cheer pour faciliter le processus d’inscription à ses cours de gymnastique, danse et cheerleading, et aussi pour vendre des produits : sacs, vêtements, accessoires et bouteilles d’eau. Un des principaux objectifs à long terme de l’entreprise est d’étendre ses services de cours dans plusieurs villes de la province.

Le commerce électronique en expansion partout dans le monde

Malgré les quelques exemples de projets fructueux, les subventions ne sont pas suffisantes pour le moment et ne représentent qu'une petite partie des budgets nécessaires pour mettre en place une entreprise qui opère sur le Web. Il s'agit toutefois d'un pas dans la bonne voie!

Il existe cependant un crédit d’impôt qui aide les PME ayant ouvert la porte aux technologies de l'information dans leur entreprise. Le plafond remboursable par entreprise se situe entre 50 000 $ et 62 500 $. Toutes les informations pertinentes à ce sujet se retrouvent dans notre article Comment augmenter votre productivité et obtenir un crédit d'impôt. Si vous pouviez en bénéficier, imaginez tout ce que vous pourriez faire!