Plusieurs postes sont disponibles chez Nmédia!Amène ton talent, on fournit le plaisir!
Design émotionnel : comment donner une expérience positive sur votre site

Design émotionnel : comment donner une expérience positive sur votre site

7 mai 2018Par Rosalie Baker

Que préférez-vous, voir un spectacle de musique rock ou d’un orchestre symphonique? L’expérience n’est pas la même et ne suscite pas les mêmes émotions. Comment pouvons-nous transposer une empreinte mémorielle et une expérience positive dans un site Web? Grâce au design émotionnel!

Le design émotionnel permet de concevoir un site Web qui suscite des émotions. L’objectif est de transmettre une expérience dont on se souviendra.

Comment fonctionne le cerveau d’un utilisateur?

Les émotions nous permettent de comprendre notre environnement et d’interagir correctement. Norman (2012) explique que l’être humain établit une connexion émotionnelle avec un objet sur 3 niveaux différents, mais interconnectés : viscéral, comportemental et réflexif.1 Démystifions ces 3 niveaux d’action de notre cerveau et leur impact sur la conception d’un site Web.

1. Le niveau d'émotion viscéral

Ici, on parle de l’apparence et de nos réactions émotionnelles immédiates et biologiques face à celle-ci. Nos réactions sont souvent automatiques et comparables à un réflexe. Des exemples? Sourire devant un bébé, un cadeau ou une belle voiture! En bref, la première impression est déterminante, car un jugement extrêmement rapide en découle (Norman, 2012).1

Exemple Web
Nous jugeons la crédibilité d’un site Web en moins de 4 secondes2 parce que l'esthétisme impacte d'une manière viscérale notre perception.

2. Le niveau d'émotion comportemental

Face à un objet ou à une interface, on adopte un comportement. Réagir devant un objet, c’est une question d’affordance. En fait, les caractéristiques physiques d’un objet nous donnent des indices sur son utilisation. Pensons notamment à une poignée de porte qui donne une information sur le geste à poser : pousser ou tirer?

Exemple Web
Le Material Design proposé par Google utilise des métaphores de la vie réelle (profondeur, ombre, etc.) pour aider l’utilisateur à comprendre une interface et à poser de bonnes actions, comme cliquer sur un bouton!

3. Le niveau d'émotion réflectif

Ce niveau est responsable de la rationalisation et de l’intellectualisation d’un produit. Cela signifie que nous pensons aux répercussions de l’utilisation d’un produit : est-ce utile pour mes besoins? Est-ce que le prix en vaut la peine? En bref, nos réflexions sont influencées par notre éducation, notre culture et nos expériences personnelles.

Exemple Web
Le design d’expérience utilisateur, c’est connaître ses utilisateurs. Pour ce faire, nous pouvons utiliser des outils comme les profils utilisateurs et des cartes d'expériences utilisateur.

En conséquence, comment doivent être les interfaces d'un site Web?

La pyramide de Maslow, un schéma de nos besoins fondamentaux en psychologie, a été transposée aux enjeux des besoins utilisateurs. Ainsi, la base de la pyramide repose sur les piliers de l’expérience utilisateur (fiabilité, utilisabilité, utilité) avec l’ajout de « l’agréable » au sommet. Cela signifie que :

  1. L’interface doit être fiable. L’utilisateur doit avoir une confiance en l’interface pour que celle-ci soit utilisée.
  2. L’interface doit être utilisable. La simplicité, l’accessibilité et la rapidité sont de mise afin que l’utilisateur comprenne aisément le fonctionnement.
  3. L’interface doit être utile de sorte que l’utilisateur puisse accomplir un objectif.
  4. L’interface doit être agréable afin qu’une expérience positive s’en dégage.

Les avantages du design émotionnel4

  1. Entretenir des relations personnalisées avec les utilisateurs
  2. Favoriser la notoriété de la marque
  3. Renforcer la fidélisation des utilisateurs à la marque
  4. Se démarquer des concurrents
  5. Créer une expérience utilisateur mémorable

Vous avez un projet en tête? Profitez de notre expertise dans le domaine afin de proposer une expérience positive à vos utilisateurs. Parlez-nous de votre projet!

Références

  1. NORMAN, A., D. (2012). Design émotionnel : pourquoi aimons-nous (ou détestons-nous) les objets qui nous entourent? (traduis par YOUSSEF, K., CHARENTANAY, C. et SBALCHIERO, S.). Bruxelles; De Boeck.
  2. ROBINS, D. et HOLMES, J. (2007). « Aesthetics and Credibility in Web Site Design », Information Processing & Management, 44 (1), p. 386–399.
  3. WALTER, A. (2012). Design émotionnel. Groupe Eyrolles. iBook.
  4. http://www.usabilis.com/definition-design-emotionnel/