Plusieurs postes sont disponibles chez Nmédia!Amène ton talent, on fournit le plaisir!
Les projets des Nmédiens (partie 1)

Les projets des Nmédiens (partie 1)

2 décembre 2016Par Alex Lapointe
Catégorie :

Les Nmédiens sont des gens passionnés, vous le savez! Pour certains, la journée de travail ne s’arrête pas à 17 h. Plusieurs d’entre eux travaillent sur des projets personnels... de quoi s'agit-il? Cette série d’articles vous dévoilera quelques-uns de ces projets uniques! Ce premier article présente les projets de Martin et d'André-Philippe.

Le projet de Martin Janelle

[img]martin-jeu.png|475|center|true||[/img]
[img]martin-unity.png|475|center|true||[/img]

Description du projet

Son jeu s'appelle Maraîcher. C'est un jeu de gestion de fermes, qui se déroule à la Renaissance. Il n’y a donc pas de machinerie impressionnante ou de robot. Il faut gérer les employés, les ventes et les prix. Un système d’offre et de demande permet de rendre chaque partie intéressante et différente des précédentes.

Quel était le but premier de ce projet?

Martin a commencé son projet il y a environ 2 ans. À la base, c'était pour le plaisir, mais aussi pour combler un manque sur le marché. Dans les années 2000, il était un fervent amateur des jeux comme Sim City et RollerCoaster Tycoon. Selon lui, ce genre de jeux disponibles sur le marché actuel est beaucoup moins intéressant car souvent très limité et redondant. Avec ces jeux de type « Pay to win », il faut attendre de très longs moments pour évoluer si on ne paie pas.

Futur du projet

Une fois terminé, Martin désire publier sur Steam, mais il aimerait d'abord coopérer avec des professionnels pour peaufiner son jeu au niveau du son, de la musique et des graphismes. Le jeu sera disponible dans les 2 langues.

Quelles technologies sont utilisées?

Le développement est fait à l’aide du populaire logiciel de développement Unity 3D et du langage de programmation C#. De plus, il a utilisé un algorithme A* pour le déplacement de ses personnages, et l’intelligence artificielle est basée sur un arbre de décisions. La génération de terrains est faite tuile par tuile.

Quelles sont les conclusions positives et négatives?

Ce qu’il apprécie de son expérience jusqu’à maintenant, ce sont les nouvelles connaissances qu’il a acquises au sujet des objets 3 dimensions et de Unity 3D. Par contre, il est parfois déçu par Unity 3D, car les nombreuses mises à jour amènent parfois des problèmes dans le jeu.

Le projet d’André-Philippe Racine

[img]apr-spread-squares1.png|200|center|true||[/img]
[img]apr-spread-squares2.png|200|center|true||[/img]

Description du projet

Spread the squares est un jeu de stratégie dans lequel il faut affronter un adversaire, un peu comme aux échecs. Il faut réussir à prendre le dessus afin de l’emporter!

La dynamique est simple : dans une carte de 25 tuiles, 2 joueurs s’affrontent. Le but est d’empiler des tuiles les unes par-dessus les autres pour qu’elles puissent s’étendre par la suite, créant parfois des réactions en chaîne.

Quel était le but premier de ce projet?

André-Philippe voulait explorer les technologies mobiles. Il avait plusieurs projets en tête et la conception d’un jeu était l'occasion parfaite pour arriver à ses fins. Cela lui a permis de découvrir le fonctionnement du store Google Play en plus de pouvoir gérer son propre produit. Son but a bien été atteint! Vous pourrez installer Spread the squares sur votre téléphone intelligent Android (en anglais seulement).

Futur du projet

Plusieurs choses se retrouvent dans sa liste pour le futur. Tout d’abord, il voudrait implémenter un leaderboard pour que les joueurs puissent comparer leur score avec celui de leurs amis sur Facebook. L’ajout d’un nouveau mode fait aussi partie de sa liste. On y retrouverait des niveaux prédéfinis qu’on pourrait résoudre les uns après les autres. De plus, André-Philippe désire donner une touche de renouveau au design de son jeu.

Quelles technologies sont utilisées?

Le jeu a été développé entièrement en JavaScript, CSS3 et HTML5, à l’aide des technologies PhoneGap. Il a aussi utilisé PhoneGap Build pour tester son jeu sur son appareil mobile.

Quelles sont les conclusions positives et négatives?

Son projet lui a pris beaucoup plus de temps que ce qu’il avait anticipé. Mais c’est un bel accomplissement pour lui d’avoir son jeu dans le store.

Restez à l'affût des prochains articles pour découvrir les projets des Nmédiens!

Autres articles pertinents

Voir tous les articles