Plusieurs postes sont disponibles chez Nmédia!Amène ton talent, on fournit le plaisir!
L’abc d’un projet informatique sur mesure

L’abc d’un projet informatique sur mesure

27 février 2014Par Fanny St-Laurent
Catégories :

Alors qu’aucun logiciel existant ne semble vraiment répondre à vos besoins, vous évaluez la possibilité d’en obtenir un sur mesure? Il est alors intéressant de savoir ce qu’un tel projet implique et de connaître le processus typique permettant d’en arriver à un produit totalement personnalisé et adapté à votre entreprise.

Qu’est-ce que ça implique?

Le développement d’un logiciel sur mesure par la méthodologie Agile, méthodologie appliquée par Nmédia Solutions, implique d’abord et avant tout le client lui-même. En effet, le client doit être impliqué du début à la fin du projet, que ce soit pour les rencontres d’analyse, de présentation de l’avancement ou simplement pour répondre à des questions par courriel et par téléphone. Il faut qu’un intervenant puisse rapidement donner son approbation ou répondre aux interrogations des responsables de l’avancement de son projet.

Et concrètement, comment ça se passe?

Au préalable

Le processus débute bien souvent par un besoin d’informatiser un processus ou de mettre à jour et améliorer une application devenue désuète. À ce moment, il faut obtenir le plus d’information possible sur le sujet afin d’accompagner le client dans l’identification claire de ses besoins. L’expérience acquise au cours des dernières années nous permet alors rapidement d’éclaircir les besoins du client, d’amener de nouvelles idées et de bien identifier la portée du projet.

Avec toutes ces informations, quelques jours seulement peuvent suffire à produire une évaluation ainsi qu’une offre à présenter au client. Pour un logiciel sur mesure, c’est un analyste qui prendra en charge l’analyse ainsi que l’évaluation du projet. Toutefois, il n’hésitera pas à consulter les autres départements qui seront impliqués tout au long du processus. En effet, bien que la majorité du temps d’un tel projet soit consacrée à la programmation, il ne faut pas oublier de tenir compte du temps alloué à l’ergonomie, au design, à l’intégration ainsi qu’à la rédaction et au marketing, selon le cas. Comme la méthodologie Agile est privilégiée par Nmédia Solutions, l’évaluation reste approximative à ce stade et une analyse supplémentaire sera nécessaire tout au long du projet. Une fois l’offre acceptée, le projet peut alors commencer.

[img]agile-development-methodology.png|650||true|Agile Development Methodology|http://www.crmonline.com.au/[/img]

Au cœur du projet

Selon l’envergure du projet, il faut savoir par quoi commencer et parfois séparer le développement de l’application en plusieurs modules. Une analyse plus approfondie du premier module sera alors faite afin d’identifier les tâches nécessaires à sa complétion. À partir de ces tâches, un programmeur peut mettre en place la base de l’application et commencer le développement. Le processus se répètera alors pour chacun des modules.

En parallèle avec le début du projet, le département d’ergonomie et de design participe à l’analyse et produit des diagrammes filaires pour les différentes sections de l’application. Ces diagrammes sont ensuite présentés au client qui pourra apporter ses commentaires et demander des modifications, s’il y a lieu.

Après l’approbation des diagrammes filaires, le développement des modules associés pourra continuer pendant qu’un designer produira les maquettes des différentes sections du logiciel. Le même processus de présentation et d’approbation se répète alors pour les maquettes avant qu’elles soient mises en place.

Les programmeurs continuent pendant ce temps de développer les différentes fonctionnalités en se concentrant sur l’aspect fonctionnel, sans se soucier de l’apparence des interfaces qu’ils produisent. Ce n’est qu’après l’approbation des maquettes par le client que le visuel de l’application prendra forme. Selon le type d’application, un intégrateur ou un programmeur s’occupera d’appliquer le style de l’application en suivant les maquettes produites par le designer.

Pour ce qui est des tests, la séparation du projet en module permet d’étendre les phases de tests sur toute la durée du projet. Le client est alors sollicité pour tester les fonctionnalités au fur et à mesure qu’elles sont déployées.

C’est à la fin du projet que le département de marketing sera impliqué dans le cas où l’application développée nécessite du travail au niveau du référencement ou de la rédaction.

Et ça donne quoi?

Au final, le client profite de l’expertise de chacun des départements et obtient un produit totalement personnalisé et adapté à ses besoins, en plus d’avoir la possibilité de l’améliorer au fil du temps. Un projet sur mesure lui permettra d’optimiser son efficacité et son ROI.

Autres articles pertinents

Voir tous les articles