On passe à l'horaire d'été...Veuillez prendre note que du 16 juin au 25 août 2017 inclusivement nos bureaux seront fermés les vendredis à compter de midi.
Pourquoi le développement mobile natif est-il si cher?

Pourquoi le développement mobile natif est-il si cher?

Catégories :

Histoire d’entamer la lecture de cet article sur la même interprétation du sujet qui nous préoccupe, sachez qu’on parle ici du développement d’application « natives » téléchargeables dans les différents marchés (App Store, Google Play, Windows Store, etc.) peu importe le système d’exploitation. Si vous n’est pas certain de bien saisir cette notion, je vous invite à consulter l’article de mon collègue Louis-David intitulé « Les 4 principales stratégies mobiles ».

Le mot d’ordre pour ceux qui sont familiers avec le développement informatique c’est « Plus ça change, plus c’est pareil. » Le développement d’applications mobiles natives n’est très certainement pas moins cher que le développement qui se faisait à l’époque pour des applications Windows. Cet article vise à démontrer pourquoi et à mieux comprendre les coûts dont il faudra tenir compte pour ce type de développement.

Percevoir la valeur

De nos jours, la majorité des gens téléchargent des applications avec leurs appareils mobiles. Cette réalité cause bien des erreurs de perceptions sur la valeur réelle d’une application puisque beaucoup d’applications sont gratuites ou coûtent moins de cinq dollars. Il faut faire attention par contre à ne pas présumer que cette application n’a pas coûté cher à fabriquer. Pour information, sachez que pour supporter et développer l’application Candy Crush la compagnie emploie près de 500 personnes à temps plein.

Peu importe l’application, ce sont des professionnels qui la fabriquent. Il faut donc comprendre que son coût est directement lié aux salaires des personnes qui travaillent à son développement. On ne peut donc pas juger de la valeur d’une application en la comparant avec celle qu’un étudiant développerait en 1000 heures dans le sous-sol de ses parents pour la vendre au prix de un dollar. Prenez ces 1000 heures et multipliez-les par les taux du marché, vous allez souvent réaliser que l’application est déficitaire.

Fonctionnalités

Si vous voulez connaître les coûts de développement d’une application, il est impératif de mesurer le nombre de fonctionnalités qu’elle comprendra. Souvent se sont les mauvaises assomptions qui coûtent cher.

Par exemple, si vous désirez une grille qui affiche la liste de vos produits, sachez qu’avec cette simple description, l’application pourrait prendre entre 8 heures et 8 semaines à développer. Voici l’exemple d’une liste de fonctionnalités qui pourraient être envisagées pour une telle application :

  • Afficher la liste;
  • Afficher des images;
  • Permettre d’aller chercher la liste de produits sur le Web;
  • Permettre de synchroniser les produits pour qu’ils soient disponibles hors-ligne;
  • Permettre de faire des recherches sur les produits;
  • Permettre de faire le tri des produits;
  • Permettre la sélection des produits par catégorie;
  • Afficher des fiches détaillées des produits;
  • Ajouter les images à haute définition;
  • Créer un outil pour permettre de mettre à jour la liste source des produits;
  • Etc.

Il y a une multitude de possibilités pour exprimer une fonctionnalité qui semble simple. Il faut donc faire attention à bien comprendre et établir la liste de ces fonctionnalités. Ceci peut paraître évident mais se limiter est souvent aussi difficile que de ne rien oublier.

Qualité

La qualité est un point important des coûts d’applications mobiles natives, non seulement celle du code mais également celle de l’interface. L’ajout d’animations, de styles personnalisés et autres éléments graphiques ajoute souvent considérablement à l’effort à produire. Ma suggestion est d’ajouter un certain montant pour la qualité et de se limiter à ce budget. Chez Nmédia nous suggérons un montant d’environ 20 % du coût du projet.

Comprendre la profondeur

Une autre chose dont il faut tenir compte dans les applications mobiles est l’intégration avec l’appareil. Il est possible d’adapter l’application pour qu’elle soit fonctionnelle en mode portrait et paysage par exemple, ou bien d’aller lire les préférences des utilisateurs de l’appareil au niveau des couleurs. Si on veut une application intuitive et bien intégrée, vous devrez compter bien des heures pour l’intégrer à l’appareil.

Voici le quatuor qui souvent fait une bonne différence : gestion de données, appels externes, sécurité et partage. Si vous envisagez une application ayant recours à un ou plusieurs de ces concepts, elle pourrait coûter plus cher qu’anticipé.

Plateformes multiples

Les applications natives ne sont pas comme les sites Web. Elles n’ont pas de base commune pour utiliser le même code alors elles doivent être redéveloppées pour chaque type d’appareil. Plusieurs stratégies existent pour permettre la réutilisation du code mais il faut tout de même réécrire du code, refaire des interfaces ou bien contourner certaines contraintes de ces solutions.

Il faut également se demander si on veut que l’application fonctionne sur les tablettes et si oui, jusqu’où veut-on ajuster l’application.

Réalité des « Stores »

Une des réalités souvent oubliée est que plusieurs opérations doivent être faites pour permettre à l’application d’être disponible dans les différents marchés. Logo, description, sécurité, signature, adaptations, etc., on compte souvent près de quarante heures d’ouvrage uniquement pour faire la distribution. Pour les petits projets, cette « taxe » peut compter pour beaucoup sur le coût de développement.

De plus il faut tenir compte du fait que la technologie change rapidement alors il faut régulièrement faire des maintenances et des mises à jour uniquement pour suivre la technologie. Sans que le code même de l’application ne change, plusieurs heures devront être investies en « maintenance » dans les marchés.

Conclusion

Pour reprendre mon exemple d’une application qui affiche la liste de produits, avec les temps de publication dans un marché, elle pourrait nécessiter environ 20 heures de travail. Par contre, cette même application pourrait prendre plus de 500 heures à développer, soit 25 fois plus que la plus petite application, si on tient compte de tous les critères suivants:

  • 10 fonctionnalités secondaires
  • Plateforme : iOS, Android et Windows
  • Format : Téléphone, Tablette
  • Intégration : tenir compte des dimensions, de l’orientation, des tuiles interactives, de la densité des écrans, des préférences de l’appareil, des notifications systèmes, etc.
  • Quatuor d’affaire : données et synchronisation, mises à jour et appels externe, sécurité et partage
  • Temps d’adaptation dans les marchés

Le coût d’une application mobile est directement relié à la charge de travail nécessaire pour la développer, alors si on veut sauver sur les coûts, on doit faire des sacrifices. Si vous voulez une intégration complète, vous devrez tenir compte des nombreuses contraintes de l’environnement mobile natif.