Plusieurs postes sont disponibles chez Nmédia!Amène ton talent, on fournit le plaisir!
Statistiques de compétences numériques : les Québécois et Internet

Statistiques de compétences numériques : les Québécois et Internet

13 mars 2018Par Rosalie Baker
Catégorie :

Connaître ses utilisateurs est essentiel afin d’adapter le contenu de son entreprise à son auditoire… Mais connaît-on leurs compétences numériques ?

Comme le numérique prend de plus en plus d’ampleur dans notre vie quotidienne, il devient nécessaire de parfaire nos compétences dans l’univers technologique. Voilà pourquoi le Centre facilitant la recherche et l'innovation dans les organisations (CEFRIO) a dressé le portrait des compétences numériques des adultes québécois dans son dossier d’enquête NETendances 2016.

Qu'est-ce que le Centre facilitant la recherche et l'innovation dans les organisations (CEFRIO)?

Le CEFRIO est un organisme de recherche et d’innovation basé à Québec et Montréal. Par son analyse des différents usages d’Internet, de la mobilité et des médias sociaux, le CEFRIO documente l’évolution des tendances dans tous les volets de la société. Pour sa part, NETendance est un projet d’enquête annuel amorcé en 1999 par le CEFRIO permettant de comprendre le numérique et ses implications dans la société québécoise au fil du temps1.

Processus d'évaluation de la littératie numérique

L’univers du numérique est vaste, complexe et évolutif ! Par conséquent, la tâche d’évaluation des compétences numériques en est plus ardue. Le CEFRIO a basé son étude selon le cadre de référence proposé par Ferrari (2012-2013). Il s’agit de 5 domaines de compétences numériques : information, communication, création de contenu, sécurité et résolution de problème2.

Les compétences numériques en pourcentage

45 % des Québécois estiment qu’ils sont très compétents sur le plan numérique alors que 36 % considèrent leurs compétences moyennes. Considérant les non-utilisateurs d’Internet, une des réponses les plus fréquentes expliquant leur choix est
« le manque de connaissances et d’habiletés en matière d’Internet »2.

Voici le pourcentage de gens qui estiment leurs compétences élevées dans les tâches suivantes2 :

  • 65 % trouvent ce qu’ils recherchent sur Internet
  • 56 % concluent des transactions sur Internet comportant des paiements en ligne
  • 53 % protègent leur ordinateur personnel contre les virus et autres infections
  • 53 % protègent leurs renseignements personnels sur Internet
  • 51 % communiquent avec leurs proches par Internet

L’âge, la scolarité et la région… des facteurs de différenciation pour l'utilisation d'Internet

La majorité des Québécois utilisent Internet sur une base quotidienne, soit 86 % de la population. Une corrélation a été établie entre la performance numérique et les facteurs suivants : l’âge, la scolarité et la région2.

Les plus à l’aise, en général :

  • Âgés de moins de 45 ans
  • Scolarisés au niveau collégial et plus
  • Habitant en villes métropolitaines

Les moins à l’aise :

  • Âgés de plus de 55 ans
  • Scolarisés au niveau primaire ou secondaire
  • Habitant en région

Sur quels appareils les Québécois accèdent-ils à Internet?

L’ordinateur de table ou portable est utilisé par 94 % de Québécois pour accéder à Internet. En raison de l’accessibilité à Internet, et ce, peu importe l’endroit, les téléphones intelligents et les tablettes numériques ne sont pas à négliger3 :

  • « 90 % des Québécois dotés d’un téléphone intelligent l’utilisent pour accéder à Internet »
  • « 67 % des Québécois dotés d’un téléphone intelligent l’utilisent au moins une fois par jour pour accéder à Internet»
  • « 2 détenteurs d’appareils mobiles sur 3 utilisent Internet au moins une fois par jour à partir de leur appareil mobile. »2
  • « 53 % des Québécois disposant d’un téléphone intelligent se connectent très ou assez souvent à un réseau Wi-Fi en dehors de leur domicile. »3
  • « 46 % des détenteurs de téléphone intelligent estiment qu’ils ont utilisé leur appareil plus souvent pour consulter Internet au cours des 6 derniers mois. »4

Les milléniaux remportent la palme des connexions Internet

Pour la plupart des Québécois, les connexions Internet se font plusieurs fois par jour. Concernant les milléniaux (âgés de 25 à 34 ans), le taux d’utilisation quotidienne d’Internet grimpe à 81 % 4.

La communication par Internet

Internet est beaucoup utilisé pour communiquer. La messagerie instantanée est d’ailleurs le moyen de communication le plus utilisé par les détenteurs de téléphones intelligents. Il est à noter que 67 % des adultes québécois possèdent un compte actif sur un ou plusieurs réseaux sociaux et que la moitié d’entre eux sont connectés au moins une fois par jour. De plus, 42 % utilisent la messagerie proposée par les réseaux sociaux pour communiquer, suivie de près par l’utilisation des messages textes2.

La majorité des Québécois se sentent à l’aise de communiquer avec leurs proches par Internet. Les plus à l’aise sont les Québécois de la tranche d’âge des moins de 25 ans 2.

  • 51 % estiment leurs compétences élevées
  • 25 % estiment leurs compétences moyennes
  • 16 % estiment leurs compétences faibles

À savoir sur l’auto-évaluation des compétences technologiques

Il y a un écart entre l’auto-évaluation et le niveau de compétence réel. Est-ce que nous sous-estimons ou surestimons nos compétences numériques?

Selon la Fondation ECDL et son étude dans 5 pays (Autriche, Danemark, Finlande, Allemagne et Suisse), les gens surestiment habituellement leurs capacités. Par exemple, seulement 39 % des participants ayant qualifié leurs compétences de « moyennes » ou « très bonnes » ont obtenu un résultat concordant avec leur perception2.

Connaître ses utilisateurs permet de cibler des enjeux pour…

L’ergonomie

  • Quel type de support doit-on préconiser?
  • Quelle navigation sera intuitive?
  • Quels sont les buts de l’utilisateur?
  • Comment organiser le contenu?
  • Comment choisir une nomenclature adaptée?

La rédaction

  • Quel type de contenu choisir?
  • Comment vulgariser le contenu?
  • Quel vocabulaire utiliser?
  • Comment se distinguer?
  • Quel ton rédactionnel doit-on favoriser?

Le marketing

  • Qui sont nos personas?
  • Qui sont les concurrents?
  • Quel angle doit-on prendre pour la stratégie numérique?
  • Quel type de contenu est le mieux adapté?

En bref

Connaître nos utilisateurs nous permet de faire des choix éclairés répondant à leurs besoins dans plusieurs aspects comme l’ergonomie, la rédaction et la stratégie marketing. Par exemple, en considérant que la majorité des Québécois (90 %) utilisent Internet à partir d’un téléphone intelligent, nous valoriserons un site Web adapté aux appareils mobiles, particulièrement pour une clientèle âgée entre 18 à 34 ans qui préconise ce type de support.

Vous désirez en connaître davantage sur votre clientèle? Nous pouvons vous conseiller. Parlez-nous de votre projet!

Bibliographie

  1. http://www.cefrio.qc.ca/
  2. http://www.cefrio.qc.ca/media/uploader/Fascicule2016-Comptencesnumriquesdesadultesqubcois-final-5.pdf
  3. http://www.cefrio.qc.ca/media/uploader/Fascicule2016-Portraitnumriquedesfoyersqubcois02112016.pdf
  4. http://www.cefrio.qc.ca/media/uploader/Fascicule_2016_mobilite_final.pdf