Plusieurs postes sont disponibles chez Nmédia!Amène ton talent, on fournit le plaisir!
Au menu chez Nmédia : Rasberry Pi, cantine et prototypage

Au menu chez Nmédia : Rasberry Pi, cantine et prototypage

31 mars 2016Par Marc Legault
Catégorie :

La cantine Nmédia

Le club social chez Nmédia maintient une petite cantine afin de fournir du café et des collations à tous les Nmédiens. L’idée derrière le système est simple. Un employé entre son code d’accès, identifie ses consommations, confirme la transaction et repart avec snack, café et sourire aux lèvres. Ce besoin applicatif est similaire à celui d’un système de point de vente traditionnel. Il s’agit de l’exemple parfait pour démontrer comment un prototypage rapide avec un Raspberry Pi peut produire un projet minimalement viable.

[img]cantine.jpg|600||true|La cantine Nmédia|[/img]

Prototypage rapide 101 et Raspberry Pi

L’idée derrière le prototypage rapide est d’émettre une hypothèse et de la confirmer rapidement dans un environnement réel. On veut aussi être en mesure d’échouer rapidement afin de corriger le tir le plus tôt possible.

Le Raspberry Pi est un micro-ordinateur relativement puissant pour sa taille. On peut y connecter plusieurs appareils conventionnels par ses ports USB ou des caméras, capteurs de toutes sortes et appareils un peu plus exotiques par ses ports GPIO (General Purpose Input Output). Le Raspberry Pi comble une niche entre l’ordinateur traditionnel et le microcontrôleur électronique. Il est aussi beaucoup moins dispendieux, à environ 60 $, selon l’ensemble choisi. C’est l’appareil rêvé pour les petits projets, pour prototyper un plus grand projet ou simplement pour s’amuser avec l’informatique.

Cas applicatif : Cantine Nmédia, un système de point de vente sur Raspberry Pi

Dans le cas de notre cantine, on utilise un lecteur de code-barres USB, une application UWP (Universal Windows Platform) et un Raspberry Pi avec Windows 10 IoT. Le lecteur code-barres est branché par USB au Raspberry Pi et celui-ci exécute l’application UWP de la cantine. La logique d’affaire de la cantine se retrouve dans une machine virtuelle Azure.

Utiliser le Raspberry Pi afin de prototyper nous permet de rapidement faire la transition vers un environnement réel pendant le développement. On est en mesure d’obtenir plusieurs métriques de performances et d’ergonomies qu’on obtiendrait normalement lors d’une phase d’assurance qualité. Par exemple, l’utilisation d’un lecteur de code-barres plutôt qu’une simulation de lecteur avec clavier permet de détecter plus rapidement les troubles techniques et ergonomiques reliés à son utilisation.

On peut aussi mesurer rapidement les besoins de performance de la cantine, ce qui est difficile lorsqu’on développe avec un simulateur sur une machine de développement performante. L’utilisation d’un Raspberry Pi plutôt qu’un environnement de simulation nous permet de prendre plusieurs petites décisions qui découlent directement d’une utilisation réelle de la cantine. Des petites décisions qui ont un impact majeur sur le succès du projet.

Les utilisations variées du Raspberry Pi et le futur

Nous avons utilisé un Raspberry Pi pour notre projet de cantine. Le prototypage avec le Raspberry Pi nous a permis d’optimiser l’ergonomie et aussi de déterminer que le Raspberry Pi lui-même était suffisamment performant pour nos besoins. Normalement, ce genre de projet aurait été déployé sur un PC ou un « client léger » (thin client) comme la version précédente de la cantine.

Les possibilités d’un Raspberry Pi ne s’arrêtent pas là.

Plusieurs projets disponibles sur Hackster.io démontrent ce qu’il est possible de faire avec un Raspberry Pi et un peu d’imagination. Par exemple, un miroir « magique » avec des informations quotidiennes telle que la météo ou votre fil Twitter. Un sonar qui permet de détecter la présence d’objets et de personnes dans une pièce en temps réel. On peut facilement s’inspirer des projets de la communauté « maker » afin d’améliorer la cantine dans le futur. Par exemple, une reconnaissance faciale plutôt que la saisie d’un code d’accès, ou un code QR sur une tasse de café afin d’automatiser le processus d’achat d’un café.

Et vous, comment utiliseriez-vous le Raspberry Pi?